TBWA\Corporate remporte le budget de l’Agence de la biomédecine

A l’issue d’un appel d’offre public, l’Agence de la biomédecine choisit TBWA\Corporate pour le déploiement de sa campagne de communication autour du don de gamètes.
L’accompagnement prévu comporte la définition de la stratégie, du plan d’actions et la mise en œuvre de la communication de l’Agence de la biomédecine sur le don de gamètes, dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation, auprès du grand public et de professionnels de santé.

Un véritable défi lorsque l’on sait qu’en 2018, on recensait seulement 777 donneuses d’ovocytes et 386 donneurs de spermatozoïdes. Un nombre de dons en-deçà de la demande, qui impose aux couples un délai d’attente de plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains critères phénotypiques comme la couleur de peau.
Pourtant, avec 8 millions de femmes entre 18 et 37 ans et 10 millions d’hommes entre 18 et 45 ans, la France compte plus de 18 millions de donneurs de gamètes potentiels, dont 44% qui se déclarent favorables au don.
Un passage à l’acte freiné par le manque d’information – soulevé par 85% des hommes et 79% des femmes en âge de donner – et les contraintes liées au don en lui-même.

Face à ces enjeux, l’Agence de la biomédecine, aux côtés de TBWA\Corporate, prévoit de déployer un dispositif de communication afin d’augmenter le nombre de donneurs pour tendre vers l’autosuffisance et l’équilibre dans la représentativité de la diversité phénotypique des donneurs et des receveurs.
« L’Agence de la biomédecine est fière de pouvoir être accompagnée par l’équipe de TBWA\Corporate pour poursuivre mais aussi développer la communication concernant le don de gamètes dans le cadre du grand chantier que représente la révision de la loi de bioéthique, toujours en débat au Parlement », explique Isabelle TREMA, Directrice de la Communication de l’Agence de la biomédecine.

Nous sommes ravis d’avoir été choisis par l’Agence de la biomédecine après plusieurs mois de compétition, mobilisant les équipes lyonnaises et parisiennes. Un travail collectif autour d’un sujet de santé publique, porté à cœur par toute l’équipe.
Nous souhaitons faire de nos communications des vecteurs d’émotion réelle et positive en projetant les potentiels donneurs dans la résultante individuelle et collective de leur acte.
”, ajoute Philippe Goure, Directeur de Région de TBWA\Corporate.